lundi 14 avril 2008

AVIS de RECHERCHE

Avis de recherche 
RECHERCHE le sergent-chef  JOUBERT ayant servi au 117°RI - 2° bataillon - 7° compagnie. Régiment qui a stationné en ALGERIE de 1958 à 1962. 

RECHERCHE également les témoins du 4° régiment de Tirailleurs qui ont assisté à la mort du Lt BLANCHARD le 14 mai 1962 au environ de FONDOUCK (Algérie) ou qui ont rapatrié sur Alger les cadres présents lors de l'attentat de cet officier.

Pour plus d'information visitez le site ci-après :
http://afn117infanterie-4tirailleurs.blogspot.com/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 
Le sergent J.P. ROUSSELET de la 11° cie du 117° RI (atlas Blidéen), recherche tous les camarades de cette compagnie présents de 1958 à 1959, en particulier l'aspirant CRENON, les Sergents BAUME, et LAJUDIE, le caporal CARCY. répondre dans le commentaire ci-dessous ou directement à : lepinevero@orange.fr
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 
Le 1ère Classe Robert MONTAURIER de la 61/c, détaché à la 11e Compagnie du 117e RI, au poste du Sergent WAGNER, entre TAOUDJERT et TAOUTARSINE, de septembre 1961 à mars 1962, recherche les camarades de ce détachement.  robert-montaurier@orange.fr
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 
Georges CHEVANT : georges.chevant@sfr.fr recherche BOURSIER Ferdinand de la 12e Cie du 3e Bataillon du 117e RI, et souhaite prendre contact avec Pierre BAUME également de la 12e Compagnie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 

Monsieur Philippe OLLIVIER philippe.ollivier5@gmail.com souhaite entrer en contact avec messieurs Henri HERAIL et Francis MESTRE, présents lors de l'accrochage du 28 juillet 1958 où le sergent François PLUCHON du I/117e RI a trouvé la mort. Ainsi que d'autres militaires qui l'ont connu à BOUINAN (Algérie de 1957 à 1958)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 
Le caporal/chef BENICHOU Marcel rappelé au  1/117e RI, 1ère et 2e Compagnies de mai à novembre 1956 à BLIDA, souhaite retrouver  ses camarades de cette période et en particulier les témoins ou rescapés de l'embuscade au col de CHREA en août 1956 qui a fait 10 morts dans nos rangs. Merci de transmettre vos coordonnées au mail suivant qui transmettra. 
Pour la petite histoire, j'écris actuellement mes mémoires et j'ai besoin de votre concours. URGENT
 assa.ira@gmail.com
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche 
Recherche toute personne ayant connu  CHOLOUX Joseph, tué dans l'embuscade du 08.08.1956 au col du Bekkar  près de Tablat
Merci de transmettre vos coordonnées à :
 assa.ira@gmail.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Avis de recherche
Jean CARPENTIER de la CCAS du I/117e RI (2 juillet 1958 au 1er mars 1960) en poste à Keddara souhaite retrouver ses camarades présents sur cette photos.
Noël 1959

assa.ira@gmail.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 commentaire:

Hamza a dit…

Le hasard a voulu que nos chemins se croisent parce que j’ai été attiré par le numéro du régiment (117 IE RI) dans lequel mon frère M. Mekkaoui avait fait ses classes. Questionné sur la mort du Lieutenant Blanchard mon frère n’a de version que celle dont que vous donnez dans votre blog. Il déclare avoir été très proche de Romestan avec qui il souhaiterait rétablir le contact.
Pendant que vous cherchiez comment était mort le lieutenant Blanchard du 117 IE RI, moi de même, j’effectuais des recherches pour tenter de retrouver un militaire Français que j’avais connu à Aïn-Fezza - Tlemcen alors qu’il faisait son service en tant qu’appelé.
Comme toute guerre, la guerre d’Algérie a fait des centaines de milliers de morts au sein des camps belligérants et dont les séquelles accompagneront tous ceux qui l’ont vécue aussi longtemps qu’ils vivront. Et la preuve en là ; vous, vous recherchez la vérité sur la mort d’un officier dont les témoignages relatent un charisme et une bravoure qui ne l’ont malheureusement pas sauvé, de mon coté je recherche un ami militaire qui avait, pourtant, faillit me tuer.
Je n’ai malheureusement gardé de cette personne que le nom de famille « Maréchal » ce qui jusque là n’a pas fait fructifier mes démarches.
C’était à la tombée de la nuit au moment où les militaires allaient monter la garde à la gare. Ce soir là J’accompagnais mon cousin, qui devait impérativement repartir chez lui en ville parce qu’il n’avait pas de laissez-passer l’autorisant à rester à Aïn-Fezza. Mais au lieu d’attendre le train dans la partie éclairée de la gare, mon compagnon et moi avons commis l’erreur d’attendre dans un coin sombre pour me retrouver nez à nez avec le militaire qui devait en assurer le premier poste. Par chance pour moi, Il a eu le bon reflexe de crier d’abord « qui va là ! ?», et reconnaissant ma voix, il détourna in extrémis, son arme qui me touchait presque la poitrine. c'était Maréchal,je m’en souviendrais toute la vie del'action et certainement lui aussi car Je connaissais le camarade souriant de tous les jours mais pas l’irascible de cet instant. Un instant qui allait certainement peser sur le reste de sa vie si le coup était parti.
La fortune m’a donc ouvert la voix de ce blog, merci à l’initiateur Roger Louis et tous ceux qui voudraient m’aider à retrouver mon copain Maréchal dont j’en garde d’excellents souvenirs, tant son attitude était celle des justes durant les années de braises. Ce militaire du 5ie ou 7ie RI jouait au Football au RCT, l’équipe phare de la ville de Tlemcen en (1960/61) ; il avait réussi à m’introduire avec les cadets de ce club.